Penny Dreadful

Aujourd’hui je vous fais découvrir une série que j’ai juste adorée : Penny Dreadful

Un article garanti sans spoil

PennyDreadful

C’est une série américano-britannique créée par John Logan et diffusée depuis mai 2014 aux Etats-Unis, au Royaume-Unis et au Canada (malheureusement pas en France mais la première saison est disponible sur Netflix.).

L’histoire

« Dans le Londres de l’époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d’Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population… »

J’ai repris le pitch officiel pour ne rien spoiler. Je ne toucherai plus à l’histoire mais je me permets de rajouter quelques petites choses sur l’ambiance.

On est donc à Londres à l’époque Victorienne (fin du XIXe siècle) dans une ambiance sombre, presque glauque. C’est une série qui touche au fantastique mais pas à l’horreur  même si certaines scènes peuvent clairement faire frissonner.

Le titre Penny Dreadful fait référence à un genre littéraire courant en Angleterre au XIXe siècle : des histoires morbide ou horrifique pour un penny seulement (pour voir mon article sur ce sujet c’est par là).

penny-dreadfulLes acteurs

Une des grandes forces de cette série est clairement son casting :

Eva Green : géniale et torturée comme toujours, qui joue Vanessa Ives.

Josh Harnett (mais si, souvenez-vous il jouait les jeunes premier au début des années 2000 dans Pearl Harbor ou 40 jours, 40 nuits.) Il joue Ethan Chandleur, un rôle plus mature (et dénudé ^^) qu’il endosse à la perfection.

Timothy Dalton : probablement pas le meilleurs James Bond mais son côté flegmatique  correspond parfaitement au personnage de Sir Malcom.

Billie Pipper : une des raisons pour laquelle j’ai voulu regarder cette série. Pour ceux qui ne la connaissent pas c’est un actrice anglaise qui a jouée dans Journal intime d’une call girl et qui est surtout l’une des meilleurs compagne du Docteur dans la génialissime série Docteur Who (et oui je suis fan et j’assume !).

Il y a également Harry Treadaway (Fish Tank, Meadowland), Reeve Carney, Danny Sapani (The Fear) et Rory Kinnear (Broken, Skyfall) que je ne connaissais pas mais qui sont tous vraiment très juste dans leur rôle. Avec une mention spéciale à Rory Kinnear qui est brillant. Je ne vous dirais rien des personnages qu’ils jouent parce que ça vous gâcherai vraiment toute la série.Penny Dreadful

La réalisation

La série a été écrite par John Logan et réalisée par Sam Mendes (le duo aux commandes de Skyfall), à l’exception des deux premiers épisodes qui ont été réalisés par le réalisateur espagnol Juan Antonio Bayona.

Autant dire que la réalisation est soignée et les dialogues savoureux. Nous plongeant par petites touches dans l’horreur et l’effroi. Je pense qu’une des forces de cette série (qui peut être une faiblesse pour certains) c’est qu’elle s’attache au plus près aux réactions et au ressentie de ses protagonistes. Vous, spectateur du XXIe siècle, avec vos références, comprendrez probablement assez vite contre quoi se battent les personnages. Mais eux n’en savent rien et tente désespérément de comprendre. Les informations sont donc distillées au compte-goutte.

Cela peut être déstabilisant. On se retrouve à la fin de la Saison 1 avec, certes, des réponses mais encore pleins d’interrogations et surtout certains personnages qui ont pour l’instant été sous-exploité (en attente de la prochaine saison).

Mais ce qui peut paraître gênant m’a semblé être une force. Ce n’est pas comme dans Lost où les réponses n’arrivent jamais. On sent que le scénario sait où il va et que toutes les actions des personnages qui n’ont pas été encore suffisamment exploités servent soit à faire progresser l’histoire, soit à mieux comprendre leur personnalité et leur ressentie (ou celle d’un autre personnage), soit à poser des jalons qui permettrons un développement dans la saison 2. Je pense ailleurs que Penny Dreadful est une série à regarder dans son intégralité. Commencer un épisode au hasard ou au début de la saison 2 c’est risquer de ne rien comprendre et de passer à côté de quelque chose de bien.

Trigger Alerte sur la série : Si vous êtes arachnophobe fermez les yeux au début du générique d’ouverture. 

Bref, vous l’avez compris, je vous conseille fortement cette série et j’attends la saison 2 (le 3 Mai 2015) avec hâte.

Publicités
Cet article, publié dans Séries, Séries/films/musiques/livres, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Penny Dreadful

  1. Ping : Penny Dreadful : petite histoire de la littérature horrifique anglaise | Le repas de charlotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s